Pékin accueillera les JO d’hiver en 2022

Sept ans après les Jeux olympiques d’été de Pékin, la capitale de Chine sera en charge d’organiser les jeux d’hiver en 2022. Cette sélection par le comité international olympique fait beaucoup parler d’elle, car c’est la première fois qu’une ville est choisie pour ses deux versants, les JO d’été et d’hiver. Un autre point étonnant c’est que Pékin ne semble pas être la destination de prédilection pour pratiquer les sports d’hiver.

Une histoire d’infrastructure (et de gros sous)

L’avantage de Pékin est qu’elle a déjà l’expérience des précédents JO et possède donc toutes les installations nécessaires en terme de capacité d’accueil, que ce soit au niveau du transport ou de l’hébergement des sportifs avec le village olympique. Certaines structures vont pouvoir être repensées pour s’adapter aux disciplines d’hiver comme la piscine olympique le Cube qui sera rénovée en patinoire.

La Chine a profité du retrait de certaines villes candidates devant les investissements coûteux qu’engendre l’organisation des J.O. La facture devrait s’élever à 1.5 milliards de dollars; plutôt « raisonnable » quand on compare aux jeux de Sotchi qui avait atteint la somme astronomique de 36 milliards de dollars !

Un choix discutable

La Chine n’a pas spécialement la culture des sports d’hiver ancrée dans ses mœurs. Cette décision pourrait cependant permettre de susciter l’intérêt au sein de la population et faire la promotion de ce marché encore naissant.

D’un point de vue topographique, Pékin n’est pas une ville montagneuse ou susceptible d’offrir des pistes de montagne enneigées. Il existe bien des stations en province de Pékin, mais elles sont éloignées de la capitale et avec des altitudes peu élevées.

Quid de l’écologie, sujet incontournable aujourd’hui, avec sa neige entièrement artificielle, ces jeux d’hiver seront très gourmands en énergie et notamment en demande de capacité d’eau. C’est pourtant une ressource qui se fait rare à Pékin et ses alentours, l’organisation promet cependant un recyclage des eaux de pluie pour palier à ce problème.

Les sportifs eux-mêmes ne sont pas spécialement enchantés par la décision du CIO :


La dernière polémique intervient par rapport à l’hymne officiel des JO de Pékin The Snow and Ice Dance qui ressemble, à s’y méprendre, à la chanson du film de Disney La Reine des neiges :

Et vous quelle est votre réaction concernant ce choix ?

Partagez sans modération !

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *